Branche des LOUVETEAUX

Métho louveteaux

Glossaire

BATTUE : Objectif de meute à atteindre dans un des territoires de chasse correspondant aux traits éducatifs suivants : débrouillard, solidaire, heureux, dynamique, respectueux et vrai.

CAPTURE : Mise en scène ou invitation qui marque le début du processus de passage à l’unité plus vieille et le parrainage par un jeune de cette unité. Processus facilitant la gestion de l’âge charnière.

CHASSE : Activité réalisée lors d’une saison de chasse. (Voir aussi Grande chasse)

CLAN DE BALOO : Instance ou « Comité d’experts » chargé de conseiller, guider, soutenir, former et aider à trouver des ressources. Le Clan de Baloo est composé des Louvarts, c’est-à-dire de Louveteaux de 11 ans et plus et / ou de troisième année.

CONSEIL D’AKÉLA : Mécanisme de participation à composition variable selon l’objet du conseil. Il est l’instance exécutive – le “Gouvernement” – de la meute chargée de planifier les activités et de prendre les décisions pour leur réalisation et pour le bon fonctionnement de la meute. Les pisteurs de chaque tanière sont présents, avec les membres de la maîtrise chaque fois qu’on discute des projets et des chasses de la meute.

CONSEIL D’AKÉLA SPÉCIAL : Mécanisme de gestion des situations disciplinaires. Un jeune peut être rencontré avec ou sans ses parents pour des mises au point permettant une meilleure gestion de la discipline à la meute.

CONSEIL DE BALOO : Séance de Conseil du Clan de Baloo se réunissant sur demande du Rocher du Conseil ou du Conseil d’Akéla pour conseiller la meute en matière d’activités et de ressources. Peut aussi préparer une chasse de sa propre initiative.

CONSEIL DE TANIÈRE : Instance de prise de décision en tanière, la tanière tient conseil pour proposer des thèmes et des territoires de chasse lors des saisons de chasse. Le Conseil est appelé aussi à évaluer l’atteinte des objectifs.

DÉFI : n.m. Provocation, appel à se mesurer.

DÉPART : Cérémonie de montée à la branche plus vieille.

FLEUR-ROUGE : Veillée ou feu de camp.

GRAND HURLEMENT : Ban traditionnel exprimant la joie et rappelant la promesse louveteau. Ban qui ne peut être fait que deux fois pour un louveteau alors qu’il est au centre.

GRANDE CHASSE : Chasse d’envergure faite à l’intérieur de la saison de chasse (En général une activité de plus de deux heures).

LOI : Code d’honneur que chaque louveteau, à sa promesse, s’engage à respecter. La loi est la constitution de la meute et se formule ainsi : « Le louveteau partage sa joie avec les autres, puise sa force dans la meute et va jusqu’au bout de ses chasses pour devenir bientôt un loup Éclaireur »

LOUP PARRAIN : Éclaireur qui choisit de parrainer un louveteau/Louvette/Louvart pour toute la durée de l’opération Peau de Shere Khan.

LOUVART : Par définition, un louveteau plus vieux de la meute. Un louveteau est automatiquement nommé Louvart quand il débute sa troisième année ou quand il atteint l’âge de 11 ans.

LOUVETEAU, LOUVETTE : Un jeune garçon, une jeune fille de 9 à 11 ans, membre de l’unité.

MAÎTRE-MOT : Formule résumant l’idéal du louvetisme. Cette formule est la suivante : De notre mieux!

MÂT DE MEUTE : Mât à tête de loup qui sert à marquer la progression personnelle de tous les membres de la meute.

MAXIMES : Courtes formules résumant l’objectif éducatif pour chacun des 6 champs de développement et associées à un trait de caractère d’un personnage du cadre symbolique (Livre de la jungle)

MEUTE : Unité de la branche louveteaux.

MUE : Temps de réflexion personnelle sur la Loi et la promesse, marquant l’anniversaire des promesses.

OPÉRATION PEAU DE SHERE KHAN : Processus de passage de l’unité louveteau à l’unité Éclaireur/Intrépide. L’opération est constituée de quatre volets : la capture au clair de lune, le parrainage, le départ et le retour.

PATTE-TENDRE : Nom donné au louveteau qui arrive à la meute.

PISTEUR : Porte-parole et leader de la tanière, élu par ses pairs.

PLAN DE CHASSE : Objectifs et engagement du louveteau pour relever sa proie personnelle.

PROIE : Engagement personnel d’un Louveteau, Louvette ou Louvart à développer une attitude ou comportement dans l’un des six territoires de chasse.

PROMESSE : La promesse vise à permettre aux pattes-tendres de s’engager solennellement devant ses pairs à vivre la loi et les maximes de la meute.

RETOUR : Action, pour un Éclaireur qui a été Louveteau, de revenir à la meute avec la peau de Shere Khan, le temps d’une cérémonie de promesse des Louveteaux.

ROCHER DU CONSEIL : Assemblée générale de la meute. C’est lors des Rochers du conseil que se décident les grandes orientations de la saison de chasse, la thématique à vivre et les territoires de chasse où chasser.

SAISON DE CHASSE : Cycle du programme qui dure normalement entre 8 et 10 semaines. Il y a 3 ou 4 saisons de chasses à l’intérieur d’une année scoute.

SUPER BREVET : Certifications de compétences dont le processus d’acquisition s’étale sur plusieurs semaines et peut chevaucher plusieurs cycles. Ces brevets peuvent être acquis sur l’initiative des jeunes ou en équipes pouvant être différentes des tanières habituelles.

TANIÈRE : Les tanières sont les petites équipes qui regroupent les jeunes et où ceux-ci peuvent partager des rôles et des responsabilités avec l’aide du pisteur qu’ils ont choisi. La tanière est une communauté d’apprentissage composée de pairs librement et naturellement réunis. Une tanière est normalement et en moyenne constituée de 5 à 8 louveteaux/Louvettes/Louvarts.

TEMPS DE LA MUE : Cheminement personnel de chaque louveteau en fonction de l’âge et de l’expérience de vie avec la Loi. Il se compose des étapes suivantes : Promesse, premier anniversaire, Louvart.

TERRITOIRES DE CHASSE : Domaines d’attribution des proies et battues correspondant aux six champs de développement et aux personnages thématiques associés.

TRAITÉ : Entente en tanière des principales règles de vie de celle-ci. Cette entente peut être révisée à chaque saison de chasse ou au besoin.

VIEUX-LOUPS : L’équipe d’animation.

Tanière

La tanière est l’équipe de base, un regroupement naturel et spontané formé avec un minimum d’intervention des adultes.

La tanière est l’outil privilégié de la prise de décision et de la pratique de la démocratie. La participation des jeunes à la prise de décision est la priorité numéro un de la stratégie pour le scoutisme.

Quand on parle d’une communauté de pairs, cela implique qu’il est possible que la coéducation des genres dans la meute se fasse avec des tanières homogènes en genre (les gars avec les gars, les filles avec les filles).

Avec l’aide d’un porte-parole, un pisteur, que les louveteaux de la tanière ont élu, 5 à 8 jeunes de la tanière donnent leur opinion et proposent des chasses et des territoires de chasse au Conseil d’Akéla.

Pour réaliser des activités et la progression pendant la saison de chasse, les membres de la tanière exercent des petites responsabilités qu’ils échangent d’une saison de chasse à l’autre.

Il est important de se donner un temps avant de faire les tanières. Celles-ci seront donc formées après un certain nombre de réunion (environ 4).

Les rôles dans la tanière

 Le pisteur  Est élu par ses pairs de la tanière. Son mandat est pour un an et ne peut pas être reconduit dans l’année qui suit immédiatement. Un nœud de fonction se porte sur le foulard pour signifier son rôle. Fait partie du Clan de Baloo, seulement s’il en est à sa troisième année ou s’il a 11 ans.

Rôle du pisteur

  • Donner l’exemple (uniforme, silence, discipline etc.)
  • Être présent et s’assurer de la présence de tous.
  • Coordonner le fonctionnement de l’équipe
  • S’assurer de bien partager les tâches dans la tanière.
  • Soutenir chaque membre dans l’accomplissement de ses tâche
  • Être un parrai
  • Faire valoir le talent des membres de sa tanière
  • Aider les membres de sa tanière à progresser
  • S’assurer que tous les membres de la tanière expriment leur opinion
  • Représenter la tanière au conseil d’Akéla

Le second pisteur

Il agit comme gérant de projet pour les tâches dont sa tanière a la responsabilité. Son mandat est d’une durée d’une saison de chasse et ne peut être reconduit pour la saison qui suit immédiatement. Un nœud de fonction se porte sur le foulard pour signifier son rôle.

Fait partie du Clan de Baloo, seulement s’il en est à sa troisième année ou s’il a 11 ans.

Autres rôles

Si nécessaire pour une saison de chasse seulement. Il peut y avoir des postes vacants en fonction du nombre de jeunes dans la tanière.

  • Le Hurleur (porte-parole chargé de présenter le résultat des débats de la tanière au Rocher du Conseil)
  •  Le Veilleur (gardien du temps ou de la tâche)
  • L’Ameuteur (responsable de distribuer équitablement le droit de parole)
  •  Le Rabatteur (intermédiaire responsable de solliciter l’aide d’un animateur, celui qui transmet l’information aux animateurs)
  • Le Marqueur : secrétaire
  •  Ajouter un rôle si nécessaire, ou être 2 jeunes à partager un rôle. Tous les rôles ne sont pas nécessaires en tout temps.

La saison de chasse

Une année scoute est composée de 3 à 4 cycles appelés des SAISONS DE CHASSE. Chaque cycle dure en général de 8 à 10 semaines. C’est à l’intérieur de la saison de chasse que se vit les étapes du VC(i)PRÉF et que le Conseil de tanière propose 2 territoires de chasse à pister pour l’unité. Le choix revient à la meute en rocher du conseil. S’il n’y a pas d’entente, le clan de Baloo est demandé pour décider.

V Voulu
C Choisi
(i) Le « i » c’est pour les animateurs. Après que les jeunes ont voulu  et  choisi  leur  projet  pour  la saison  de  chasse  (mais  ça  s’applique  à  tout projet scout, quelle que soit la branche), c’est le temps pour la maîtrise d’Intégrer au projet les opportunités d’apprentissage, autrement dit, la « plus value » scoute.
P Préparé
R Réalisé
É Évalué
F Fêté

Tout au long du processus de décision, nous devons impliquer les louveteaux, les louvettes, les louvarts le plus possible en considérant leurs âges et leurs particularités.

Chaque saison de chasse doit comporter les activités suivantes:

  • Un sport ou activité physique (de préférence avec un groupe organisé localement)
  • Une chasse sur l’environnement 
  • Un service dans la communauté (penser à être visible): 
  • Une activité d’expression 
  • Un atelier technique 
  • Une rencontre inter (culturel, générationnel, religieux,) 
  • Une soirée Amène un ami

Évaluation de la saison de chasse:

À la fin d’une saison de chasse, nous devons prévoir un temps d’évaluation.

En Rocher du conseil :

Les animateurs rappellent le choix des battues de la saison de chasse.

En tanière :

  • Les louveteaux et les louvettes échangent sur leurs réalisations. Un animateur peut accompagner au besoin.

En Rocher du conseil :

  • Un retour sur les réflexions des tanières est fait.
  • Évaluation sur l’atteinte des battues de la saison de chasse.

L’évaluation du traité devrait se faire de la même manière est dans un même temps.

Suite à la réussite des battues de la saison de chasse, nous devons faire un cérémonial pour la remise des étoiles à poser sur les pointes des badges et des rubans à poser sur le mât de meute au besoin.

Clan de Baloo

La nouvelle pédagogie reconnaît un statut différent du jeune, dépendant de son âge. Ce statut est homologué à l’anniversaire de promesse (après une relecture de la promesse et une prise de conscience) et/ou le jour d’anniversaire des 11 ans. Le jeune de 3e année ou de 11 ans (celui qui arrivera en premier) devient alors Louvart et membre du Clan de Baloo. Lorsque le Clan de Baloo se rencontre, il devient le Conseil de Baloo.

Le Louvart est intronisé lors d’un Rocher du Conseil. Pour cette intronisation, Akéla fait l’appel du Louvart et celui-ci se présente à l’avant, il est reçu par Baloo, le Louvart reçoit une épinglette de Baloo et Baloo lui transmet le secret du Clan (les autres louveteaux, louvettes ne doivent pas connaître le secret).

« Ne crains pas la nuit où les loups viendront te prendre. »

Chaque Louvart est appelé à assumer une tâche spéciale et devenir en quelque sorte une ressource pour la meute :

  • Entretien du journal de meute (une page d’un réseau social est privilégiée) Les jeunes pourraient fournir des articles ou des billets pour qu’un adulte le mette sur internet. Ainsi, la protection des propos est maintenue.
  •  Moniteur de la progression sur le mât de meute.
  •  Organisateur de cérémonies, gardien du protocole (ex : Promesses, accueil de nouveaux)
  •  Organisateur des soirées au feu (chants, impros, mimes, etc)
  •  Conscience écologique et protecteur de nature
  •  Conscience sécurité dans les activités
  •  Conscience de la bonne entente (médiateur dans les conflits)

Le conseil de Baloo

Le Conseil de Baloo c’est l’instance de conseil, le “Comité d’experts” chargé de conseiller, guider, soutenir, former et aider à trouver des ressources.

S’il en fait la demande, Baloo ou un autre vieux loup peut assister à ce Conseil de Baloo à titre de « sage. » Les vieux loups seront présents principalement sur invitation.

À chaque fois que le Clan de Baloo se rencontre en Conseil, il doit nommer un(e) porte-parole. Les grandes lignes du sujet de discussion et les recommandations doivent être inscrits dans un grand livre en indiquant la date de la rencontre du Clan de Baloo.

Le Clan doit faire une demande à l’avance aux vieux loups pour se réunir soit pendant la réunion hebdomadaire suivante, avant la réunion ou lors d’une fin de semaine d’activités louveteaux (si la situation de permet).

Lorsque le Conseil de Baloo arrive à une proposition ou une suggestion sur un sujet pour lequel il a été consulté, il doit informer un vieux loup de la décision du Clan.

Le Clan de Baloo devrait être sollicité à plusieurs reprises durant une saison de chasse et doit être responsable d’au minimum une activité, une chasse ou autres à l’intérieur de la saison de chasse.

Au début et à la fin (saison de chasse), les animateurs convoquent le clan pour faire le point.

Les sujets sur lesquels la maîtrise ou la meute pourra demander conseil au Clan sont entre autres :

  • Jeu ou activité dans un but précis
  • Organisation d’une rencontre ou d’un coucher
  • Thème de camp
  • Lieu d’activité
  • Personne ressource à contacter
  • Une démonstration technique
  • Le décor et le protocole des activités

Encadrement

Si le Clan se réunit lors de réunion hebdomadaire, l’animateur n’est pas obligé d’être systématiquement avec les jeunes, dans le même local est suffisant. Il serait important qu’il y ait une rotation des animateurs qui iront accompagnés le Clan de Baloo. De cette façon, le Clan restera la propriété des jeunes et non celle de l’animateur.

Comme animateur, il est important de savoir quand il y a une rencontre du Clan de Baloo.

  1. Le cadre symbolique

Le Livre de la jungle (Rudyard Kipling)– Mowgli le petit d’homme, le peuple libre de Seonee, Akela et la meute.

Le cadre symbolique est mis en valeur avec la métho renouvelée.

La loi et les maximes

LOI

« Le louveteau partage sa joie avec les autres, puise sa force dans la meute et va jusqu’au bout de ses chasses pour devenir bientôt un Loup éclaireur »

LES MAXIMES

Les maximes viennent de la symbolique et ne sont pas une référence au nom des animateurs. En tant qu’animateur nous devons respecter toutes les maximes car nous acceptons d’être un modèle pour les jeunes.

Les objectifs pédagogiques mis à jour

Six champs de développement (pour les animateurs) :

  • Physique
  •  Affectif
  •  Social
  •  Spirituel
  •  Moral (caractère)
  •  Intellectuel

Les maximes (pour les louveteaux) :

Je choisis d’être:

Vrai comme Baloo. Je donne mon avis et je fais ce que je dis.

Respectueux comme Rikki Tikki Tavi. Je prends soin de moi, des autres et de notre planète.

Débrouillard comme Kaa. Je découvre et je crée de mes mains.

Heureux comme Ferao. Je sais m’émerveiller et profiter de la vie.

Dynamique comme Bagheera. Je suis actif, bon joueur et prends soin de ma santé.

Solidaire comme Frère Gris. Je suis ami avec tous, partout.

  1. Progression

Introduction sur la progression.

La progression doit être simple. On vise à la fois le développement de 3 éléments. Chaque étape de développement du jeune vise une nouvelle connaissance, une nouvelle compétence et une nouvelle attitude.

L’important c’est de faire découvrir, l’exploration. Les autres éléments sont présents aussi, mais l’accent est mis sur le premier point : savoir ce qu’il faut faire (on apprend). Le deuxième arrive par la suite : savoir comment le faire (on expérimente). Certains seront capables de l’appliquer au bon moment : savoir quand le faire et comment (on raffine on agit).

Deux items structurent la progression; il y a la battue et la proie.

Voici la définition du mot battue : action de rechercher en groupe une personne ou quelque chose qui est disparu.

La définition doit être présentée aux jeunes en début de saison de chasse. Nous pouvons faire un jeu pour faire vivre le principe de la battue. Ainsi, le lien du mot « battue » et de la réalisation collective à l’intérieur d’une saison de chasse sera bien compris. Pour la proie, c’est une démarche personnelle.

Le système de progression se veut facile à gérer. Le louveteau, sa tanière et les animateurs sont les artisans du développement des jeunes.

La battue a une durée d’une saison de chasse (lexique). C’est un défi de meute.

C’est la tanière (accompagnée des animateurs) qui tient à jour le statut de la progression d’équipe (battues). Cette battue ne doit pas être du domaine du savoir-faire. Ce doit être davantage du savoir-être.

La proie peut durer entre 1 et 4 mois. Donc, elle peut durer plus d’une saison de chasse. Le choix de la proie du jeune est indépendant de celui du territoire de chasse de la meute. C’est un défi personnel.

Les animateurs tiennent à jour la progression personnelle du jeune avec celui-ci (Co-évaluation) (proies).

C’est le louveteau/louvette/louvart qui détermine (en fonction de ses goûts, de ses intérêts, de ce qu’il connaît et sait déjà faire) le territoire à travers lequel il va relever sa proie, quels en seront le contenu et les niveaux de réussite.

Il la choisit, mais la proie doit être un plus pour lui : il faut qu’il acquière de nouvelles connaissances (savoir), de nouvelles compétences (aptitudes, savoir-faire) et de nouvelles attitudes (savoir-être). Il part de ce qu’il sait faire pour aller plus loin et savoir plus. Nous devons considérer que les jeunes sont des 9-11 ans et accepter des proies réalisables.

Il choisit quelque chose qui l’intéresse, qui le passionne, à laquelle il aura envie de se consacrer même (et surtout) en dehors des activités de la meute. La proie peut comporter un ou plusieurs volets, dépendant de la nature et de la complexité de l’engagement.

L’important, c’est que la proie demeure à la portée du jeune tout en lui permettant d’aller plus loin. L’état nouveau d’éducation devrait être observable dans tous les milieux de vie du louveteau : à l’école, au service de garde, dans la famille, à la meute et à la tanière.

Organisation de la progression

Un trio de battues et proies suffisent pour marquer l’acquisition du territoire de chasse pour chacun des champs de développement.

2 battues + 1 proie = territoire complété

1 battue + 2 proies = territoire complété

Le badge du territoire est remis au jeune dès qu’il choisit de chasser sur ce territoire, que ce soit par une battue ou une proie.

Une étoile est apposée sur une des pointes de la tête de loup (menton ou oreilles), dès qu’une proie ou une battue est réalisée.

Il y a aussi une note au carnet du jeune.

Le territoire de chasse est acquis quand les trois étoiles sont apposées.

Lorsque le parcours du territoire de chasse est terminé et homologué, on place un ruban au mât de meute.

Nous pouvons faire deux battues sur deux territoires en même temps. Les proies se chassent une à la fois et sur un territoire à la fois.

Trait éducatif Territoire de
Vrai B Baloo
Respectueux P P B complété Rikki Tiki Tavi
Débrouillard B B Kaa
Heureux P B P complété Ferao
Dynamique P B Bagheera
Solidaire B Frère Gris
B : Battues P : Proies
  1. Le temps de la mue (cheminement selon l’âge)

En meute, faire une petite activité de réflexion du renouvellement de promesse de tous en même temps que la préparation des nouveaux.

La réflexion porte principalement sur le cheminement depuis son arrivée à la meute. Pour permettre une réflexion adaptée en fonction de la préparation de la promesse, du 1er anniversaire de promesse ou du 2e anniversaire de promesse, nous proposons de diviser les jeunes pour vivre cette activité. Vous pouvez utiliser le texte de la promesse, la loi et les maximes au choix.

Dans le carnet de progression, ajouter un mot de l’animateur ou des animateurs pour souligner le cheminement selon l’âge.

La promesse

Une cérémonie de promesse se veut courte, significative et faite au besoin (peut-être plus d’une fois dans l’année).

TEXTE DE PROMESSE qui doit être compris plutôt qu’appris par cœur. Le louveteau, la louvette peut faire sa promesse dans ces propres mots.

JE PROMETS DE FAIRE DE MON MIEUX POUR OBSERVER LA LOI ET LES

MAXIMES DE LA MEUTE ET RENDRE UN SERVICE TOUS LES JOURS.

Loi : « Le louveteau partage sa joie avec les autres, puise sa force dans la meute et va jusqu’au bout de ses chasses pour devenir bientôt un loup Éclaireur. »

CÉRÉMONIE DE PROMESSE

La cérémonie de promesse est un événement majeur dans la vie du louveteau et on doit accorder une attention particulière à sa préparation : préparation matérielle bien sûr, c’est-à-dire l’organisation de la cérémonie, mais aussi la préparation des louveteaux, aussi bien ceux qui vont faire leur promesse que ceux qui l’ont déjà faite et qui seront les témoins des premiers. On peut, et c’est même souhaitable, inviter parents et dignitaires scouts à cet événement, mais on ne doit pas perdre de vue que la promesse est d’abord et avant tout l’affaire des louveteaux. Si les invités doivent participer activement à la cérémonie, on verra à ce que leurs interventions soient très brèves, dynamiques, et n’entravent en rien l’intérêt et la participation des louveteaux.

But :

La cérémonie de promesse vise à permettre aux nouveaux louveteaux de s’engager solennellement à vivre la loi de la meute.

Matériel :

  • Insignes de promesse
  • Certificats
  • Décor spécial (mât de meute, drapeaux, peau de Shere-Khan, chandelles, etc.).

Le déroulement :

La meute est rassemblée par le chant « C’est le Rocher du Conseil ». Elle se rassemble en cercle. Les vieux loups et des loups-éclaireurs portant la peau de Shere Khan se tiennent de chaque côté d’Akéla. Akéla ou un autre animateur peut être utilisé en tout temps pour participer à la cérémonie.

Akéla qui préside la cérémonie accueille l’enfant par son nom. Il appelle ensuite le parrain de promesse de l’enfant (un Louvart ou un ami du nouveau Louveteau). Ce dernier présente le nouveau louveteau/louvette : âge, école, activités extra-scoutes, qualités.

Akéla explique qu’au nom de la meute il est très heureux d’accueillir ce nouveau louveteau/louvette. Il sait qu’il arrive avec ses forces et ses richesses et que c’est une chance pour la meute.

La loi : Un Animateur ou un louveteau lit la loi des louveteaux et éventuellement l’explique/la fait expliquer. L’animateur rappelle l’importance de la loi pour permettre à tous de bien vivre ensemble et de se développer. Il explique que faire sa promesse, c’est dire oui à la meute et à sa loi.

Akéla s’adresse au Louvart parrain : « Crois-tu que cette patte tendre sera un bon louveteau? »

« Connaît-il la Loi? »

« Connait-il les maximes? »

Akéla s’adressant à la patte tendre : « Que veux-tu? »

  • Être Louveteau Akéla : « Pourquoi? »
  • Pour devenir un jour un loup Éclaireur ou autre réponse personnelle

Akéla s’adressant à  la  meute : « Louveteaux,  allons-nous recevoir ________  à la meute? »

Le louvart : OUI.

Akéla : « Louveteau (nom du jeune), acceptes-tu de respecter la loi de la meute et ses maximes?

Le louvart : OUI.

Akéla : Alors, fait ta promesse devant la meute ici réunie.

  • Un animateur dit : Scouts salués (Tous les scouts sont invités à faire le salut scout).

Là l’enfant se retourne vers les autres enfants, fait son salut louveteau de la main droite, met la main gauche sur la tête de loup du mât de meute et dit le texte de promesse ou l’équivalent dans ses mots :

JE  PROMETS  DE  FAIRE  DE  MON  MIEUX  POUR  OBSERVER  LA  LOI  ET  LES MAXIMES DE LA MEUTE ET RENDRE UN SERVICE TOUS LES JOURS.

  • Un animateur dit : fixe (pour que tous les scouts arrêtent de faire leur salut).

Akéla répond: « J’ai confiance en toi, tu tiendras ta promesse. »

Un animateur remet à l’enfant l’insigne de la promesse.

Le Loup éclaireur peut dire un mot de bienvenue dans la famille des scouts.

Akéla : « Tu (vous) fais maintenant partie de la meute et tu es frère de tous les Louveteaux du monde. Et maintenant, en ton (votre) honneur, la meute va pousser un grand cri de joie. Tu le recevras deux fois dans ta vie : aujourd’hui où tu entres dans la meute et le jour où, devenu Louvart et que tu n’auras plus rien à apprendre chez nous, tu quitteras la meute pour devenir un Loup Éclaireur. »

Chant de promesse

Akéla invite les Louveteaux à faire le Grand Hurlement en l’honneur des nouveaux.

Grand Hurlement

  • Demeure, tel que présenté dans le Meute en chasse.
  • Fait pour un louveteau 2 fois dans sa vie (promesse et montée).
  • Fait plus fréquemment comme un ban régulier.

Akéla ou un autre animateur remercie tout le monde.

Mât de meute

Le mât de meute devrait être présent dans chaque meute, il devrait être monté avec un mât et une tête de loup qui est à son sommet. À sa base, il s’insère dans un trépied. Sur le mât, nous devrions retrouver les six (6) étapes de la progression du Louveteau qui devient Louvart. Ces étapes devraient être identifiées par un ruban de couleur situé sur le mât, donc nous devrions retrouver huit (8) sections. Les six sections de la progression, une pour les membres du Clan de Baloo et une pour les vieux loups de la Meute.

  • Ce mât devrait servir pour l’ouverture d’un Rocher du Conseil, lors de la promesse, dans les camps, lors de toute progression.
  •  À chaque fois qu’un territoire de chasse est complété, il devrait y avoir ajout d’une bande de tissu de la couleur de l’étape de progression avec le nom du louveteau.
  •  Pour protéger la notion symbolique du mât de la meute, seul les vieux loups ont droit de transporter ce mât et ce peu importe l’endroit où vous êtes.
  •  Un louvart désigné est autorisé à ajouter les rubans de progression de la meute, mais ceci en dehors des cérémonies.

Rocher du conseil

Le Rocher du conseil est l’Assemblée générale de la meute qui permet à tous les membres de s’exprimer librement sur divers sujets: chasses et grandes chasses de la saison de chasse, accueil des nouveaux, préparation de cérémonies, la promesse, remise de badges de progression, fonctionnement de la meute. La meute prend alors les décisions qui s’imposent. C’est lors d’un Rocher du Conseil qu’on intronise les nouveaux Louvarts.

Un Rocher du Conseil peut être très court, c’est-à-dire ne durer que quelques minutes, comme il peut durer jusqu’à 20 minutes. Au-delà de cette durée, il y a de fortes chances que les enfants se montrent inattentifs, turbulents et ne soient plus intéressés. Si tel est le cas et que l’équipe d’animateurs juge important de poursuivre le Rocher du Conseil, il est suggéré d’en reporter la suite à une période ultérieure.

Conseil d’Akéla

Le Conseil d’Akéla est un mécanisme de participation qui réunit minimalement deux animateurs, selon les circonstances, Akéla pourrait y être requis.

Le Conseil d’Akéla est composé de la maîtrise et des élus de Tanière. Le rôle du conseil d’Akéla est à titre organisationnel. Il est une instance où les Pisteurs sont des représentants de leur tanière devant la maîtrise.

Le conseil d’Akéla se rencontrera au besoin, selon la situation, sur convocation. Toutefois, un conseil formel devrait se tenir à la fin de chaque saison de chasse, pour revenir sur ce cycle. Un rapport de ce conseil devrait être présenté au Rocher du conseil. Il y aura divers conseils d’Akéla durant l’année, dont certains seront strictement réservés aux pisteurs.

Le Conseil d’Akéla est l’instance exécutive – le « Gouvernement » chargé de planifier les activités et de prendre les décisions d’organisation sur des sujets bien précis qu’il s’avèrerait trop fastidieux de régler en Rocher du Conseil. Exemple: décision finale sur le partage des tâches pour une grande chasse, composition des Tanières, etc. Participants: Animateurs, Pisteurs et/ou représentants des équipes de tâches et/ou des Louvarts.

  1. CONSEIL D’AKÉLA SPÉCIAL

Le Conseil d’Akéla spécial est en lien avec la discipline de la tanière et de la meute. Il sert à rencontrer un louveteau, louvette ou un louvart en lien avec son comportement à la meute, s’il y a plus de deux rencontres pour le même jeune en lien avec son comportement, l’équipe devra rencontrer le(s) parent(s). À chaque fois, une note est rédigée comprenant, le nom du jeune, la date et le motif de cette rencontre.

N.B. Il est fortement conseillé que lors de la première réunion de parents, l’existence du Conseil d’Akéla spécial soit transmise aux parents.

Opération peau de Shere Khan

L’opération Peau de Shere Khan est une stratégie de passage en douceur et en continuité vers l’unité plus vieille. Elle comprend 4 étapes:

  • La capture au clair de lune
  • Le parrainage par un Frère Loup éclaireur
  • Le départ (montée)
  • Le retour

LA CAPTURE AU CLAIR DE LUNE

Au cours de sa troisième année ou dès que le louveteau atteint l’âge de 11 ans, il est candidat à la capture.

Il s’agit d’une mise en scène ou invitation qui marque le début du processus de passage à l’unité plus vieille et le parrainage par un jeune de cette unité. Ce processus facilite la gestion de l’âge charnière.

La capture peut se vivre ainsi. Un soir, des loups (éclaireurs) viendront le capturer, mais on ne sait jamais qui sera amené. Il peut, et c’est préférable, y avoir plusieurs soirées de capture. Le louveteau capturé sera invité à participer, ce soir-là ou un autre soir, aux activités de la troupe et à se choisir un parrain qui parlera pour lui (elle) chez les loups (éclaireurs). Le louveteau aura toujours la possibilité de retour à la meute.

LE PARRAINAGE

Pendant cette période qui peut durer plusieurs mois, le louveteau est pris en charge par un parrain Éclaireur. Idéalement un ancien louveteau que le jeune a connu une année précédente. Le parrain invitera le louveteau à joindre certaines activités de la troupe ou de sa patrouille.

Il est possible pour un louveteau de choisir s’il souhaite poursuivre son année aux louveteaux ou aux éclaireurs.

LE DÉPART (en cours d’année ou la montée)

C’est une cérémonie simple où le louveteau quitte la meute pour la troupe (ou le Club). Le départ peut se faire à n’importe quelle temps de l’année mais idéalement à la fin d’une saison de chasse.

Par l’Eau, le Bois, l’Arbre et le Vent Faveur de Jungle va devant !

« Je reviendrai sûrement » dit Mowgli, « et quand je reviendrai, ce sera pour étaler la peau de Shere Khan sur le Rocher du Conseil. Ne m’oubliez pas! Dites-leur dans la Jungle de ne jamais m’oublier! »

Faire le Grand Hurlement lors de la cérémonie.

LE RETOUR

Lors des Promesses de louveteaux, il devrait toujours y avoir un Éclaireur (un ancien louveteau) qui visite la meute avec la peau de Shere Khan. La boucle est ainsi bouclée.

Message du peuple libre

Nous sommes le Peuple libre, celui qui garde la Loi. La chasse est bonne quand la meute se rappelle.

La force de la Meute c’est le louveteau et la force du louveteau c’est la Meute. Vive la Meute et vive la Loi.

Il y a plusieurs utilisations possibles pour le message du peuple libre : cri de ralliement, de rassemblement, pour obtenir le silence, à différent temps, sous différentes formes au choix des animateurs. Il faut garder l’essence de la loi.

Traité

Le traité est une forme d’engagement de tanière. Les louveteaux se donnent un code de vie pour le bon fonctionnement de leur tanière. Nous pouvons utiliser le traité pour aider au port de l’uniforme, à la gestion des comportements ou pour tous autres situations qui aidera à la vie à de la tanière.

Les différents membres de la tanière doivent accepter le traité et aussi accepter de faire de leur mieux pour le respecter.

Supers brevets

  • Secouristes avertis
  • Brevet environnement du scoutisme mondial
  • Sans frontière
  • Amis de tous
  • Ordi-responsable
  • Fier d’être scout
  • Service

Vous aurez plus d’information dans le Meute en chasse renouvelé. À faire vivre à compter d’une deuxième année d’implantation seulement.

Outils

Carnet du louvart

Carnet de Tanière: (1 feuille par saison de chasse)

  • Tableau rôles (cocher le rôle) Tableau
  • Feuille suivi traité,
  • Mettre sur un truc rigide
  • Tableau

Carnet du clan de Baloo:

  • Tableau des rôles
  • Suivi des rencontres

Carnet du jeune:

  • Signature pour la progression et le temps de la mue.
  • Dans le carnet du jeune, la progression se fait en partie individuellement et en partie en meute.