Branche des CASTORS

Résumé des éléments du programme (*)

Histoire

  • Pourquoi choisir le castor ? Parce que cet animal à une valeur symbolique au Canada, mais il a aussi joué un rôle important au développement économique du Canada. Il a des qualités de travailleur et constructeur de barrage. Le castor fascine les enfants avec sa démarche plutôt comique, il sait nager et il vit en famille comme les humains.
  • Les Castors sont les plus jeunes des scouts au Canada dans le programme francophone, mais tout comme les plus âgés, ils font des activités qui ont pour but de favoriser leur développement physique, intellectuel, affectif, social et spirituel. Ainsi apprennent-ils à devenir plus autonomes et plus responsables.
  • La pédagogie scoute, fondée sur la participation des jeunes à toutes les étapes des activités qu’ils veulent réaliser, est naturellement adaptée à des enfants de 7 et 8 ans. Ceux-ci sont conviés à choisir, à préparer, à réaliser, à évaluer et à fêter leurs activités en compagnie des adultes qui les encadrent.

Constitution et activités

  • Un groupe de Castors s’appelle une colonie, chaque colonie est divisée en huttes.
  • Chaque hutte est constituée d’environ 5 enfants.
  • Au début de l’année, les enfants sont invités à composer eux-mêmes leurs équipes et à apprendre à se connaitre. Après quelques semaines, les animateurs constituent les huttes permanentes en prenant soin de bien assembler les affinités des enfants.
  • Un nom est choisi par les enfants pour chaque hutte en respectant les lois scoutes.
  • Une affiche est faite avec le nom choisi pour afficher dans le local.
  • Les enfants sont invités à composer une chanson, un cri de ralliement, fabriquer une mascotte ou autre pour leur hutte.
  • Il n’y a pas de chef/sizenier dans une hutte, tous les enfants sont égaux.
  • Les réunions sont constituées d’activités variées, incluant notamment (et surtout) des jeux, des bricolages et des activités d’expression (chansons, danses, pantomimes, etc.). Certaines activités, qu’on appelle « barrages », se déroulent en huttes, d’autres ont lieu en colonie.
  • À l’occasion, la colonie effectue des sorties ou des camps. Ces activités de plus grande envergure sont appelées « découvertes ».
  • Chaque Castor est invité à suivre un parcours de progression personnelle, pour mériter ses badges. Les niveaux de plongée – c’est le nom de ce parcours – comprennent les étapes Intégration (niveau Source), Participation (niveau Ruisseau), Initiative (niveau Cascade) et Partage (niveau Étang).
  • Au terme de la première étape, le Castor fait sa promesse, s’engageant devant tous les autres « à faire des efforts pour jouer avec et comme les autres ». Le livre « À l’effort avec Castou » est un cahier pour les jeunes qui les aide à franchir ces étapes avec des jeux et des exercices.
  • Le salut Castor se fait de la main droite en repliant partiellement l’index et le majeur (qui représentent les incisives du castor) et en posant le pouce sur les autres doigts complètement repliés. On salue de la main droite et on serre la main de la main gauche. Il faut noter que le salut Castor est utilisé seulement après avoir fait sa promesse pour le jeune. L’adulte qui a fait sa promesse, quant à lui, fait le salut scout traditionnel.

  • Par ailleurs, les Castors peuvent obtenir deux brevets de compétence : la bûchette Sécurité qui reconnait leur préoccupation en matière de sécurité et la bûchette Environnement qui reconnait leur intérêt pour la protection de l’environnement.
  • Cri pour s’asseoir: Un adulte crie : Krik, Krak…

Les enfants répondent : …Krok! (Ils s’assoient)

  • Cri pour se lever: Un adulte crie : Krok, Krik…

Les enfants répondent : Krak! (Ils se lèvent)

  • Signal de rompre la formation : Y a du bouleau…

Les enfants répondent : …pour les castors!

  • Ils ont un mot d’ordre : Effort.
  • Ils ont une loi : Le Castor joue avec et comme les autres.
  • Au terme de leur séjour à la colonie, les Castors sont invités à passer au groupe d’âge suivant, ce passage s’appelle « la montée », où on leur offre de participer au programme soit des Louveteaux, soit des Exploratrices. Comme témoignage de leur expérience chez les Castors, ils obtiennent l’insigne « Castor découvreur ».
  • L’adulte responsable d’une colonie doit être âgé d’un minimum de 21 ans, les autres adultes éducateurs doivent avoir 18 ans et plus.
  • Il y a un adulte par hutte et pour assurer une bonne connaissance des jeunes par tous les adultes, certaines colonies privilégient une rotation des adultes toutes les 6 semaines

Loi Castor

« Le Castor joue avec et comme les autres.»

  • Le castor joue…

Le jeu est un moyen éducatif remarquable. « C’est le premier éducateur.» disait Baden Powell. À la colonie c’est même l’activité prédominante: C’est par le jeu que l’enfant va apprendre et progresser. Jouer est également une action, c’est dans l’action que les enfants vivent vraiment les valeurs.

Le jeu permet de mettre en relief certaines valeurs de la loi scoute, notamment la confiance (Le scout mérite et fait confiance), la justice (le scout combat pour la justice), la bonne humeur (le scout partage la joie), la solidarité (le scout fait équipe), et la maîtrise de soi (le scout est maître de lui-même).

Valeurs: Confiance, plaisir, maîtrise de soi.

  • Le castor joue avec les autres

L’un des objectifs éducatifs de la colonie est la socialisation de l’enfant. L’intégration de chacun est une condition essentielle de de cohésion et de d’apprentissage.

L’un des principes fondamentaux du scoutisme est par ailleurs le devoir envers les autres. Deux articles de la loi scoute rappellent clairement l’importance des autres dans le scoutisme: Le scout est frère de tous et le scout partage avec tous.

Valeurs: amitié, importance des autres

  • Le castor joue comme les autres

Jouer comme les autres inclus l’acceptation et le respect des règles du jeu, ce qui conditionne la réussite et le plaisir de tous.

La loi scoute rappelle les articles suivants: Le scout combat pour la justice et le scout partage avec tous.

Valeurs: la justice, le partage

Les castors de la colonie doivent connaître la loi des castors. Cette loi est le fondement de la progression. Le castor devra s’engager à faire des efforts pour observer cette loi lors de sa promesse.

Uniforme

Le t-shirt La chemise Le foulard est propre à chaque groupe ou on porte le foulard national. Ceci est le foulard national. Le Pantalon est facultatif

 

Les badges de base

Badge de Castor, qui se porte sur la poitrine à gauche. Badge de promesse, qui se porte sur la poitrine à gauche sous le badge de Castor. Badge de l’unité, sur le haut de la manche droite, sous le badge de district (chaque unité a un badge différent) haut de la manche droite (chaque district a un badge différent).

 

Les badges de progressions

Ils sont obtenus dans cet ordre et placés sur la manche gauche.

La source Le ruisseau La cascade L’étang

 

Obtenu quand le jeune montre au niveau suivant (Louveteaux) ou (Exploratrices).

 

Brevets de compétences

Ils sont obtenus en plus des badges de progression.

Bûchette environnement Bûchette Sécurité

 

Où mettre les badges sur la chemise (**)

*Source :